Dans le cadre du Programme d’appui à l’emploi et à l’intégration régionale PROCOM, financé par l’Union européenne, deux bureaux d’études, FTHM Consulting pour Madagascar et SFERE en France ont mené une étude sur la formation professionnelle en vue d’une labellisation et suite à la mise en place du Fond Malgache de la Formation Professionnelle (FMFP) .

Phases de l’étude

Aussi, en tant qu’expert formation TIC pour FTHM dans le cadre de cette étude ,  Bertrand Bourdon a mené plus d’une trentaine d’entretiens avec les plus grandes sociétés comme TELMA ou ORANGE, les centres d’appels comme COMDATA , Vivetic , les sociétés d’ingénierie informatique et les médias,  les organismes de formation comme l’ESTI, IT University ou EPSI. La plupart de ces sociétés font partie du groupement d’entreprises GOTICOM.
Pour cela, cette étude s’est déroulée en trois phases:
  • une phase diagnostique ,
  • un état des lieux,
  • des recommandations et des propositions sur le dispositif de labellisation.

Cinq secteurs d’activités

C’est ansi que cinq secteurs priorisés ont été étudiés :
  1. Développement rural / Agro-industrie,
  2. Technologies de l’Information et de la Communication,
  3. Bâtiment Travaux Publics / Ressources stratégiques,
  4. Textile – Habillement – Accessoires,
  5. Tourisme – Hôtellerie – Restauration.
L’objet même de l’étude est d’évaluer la qualité de la FPC dans les 5 secteurs priorisés .
Pour tous les secteurs, nous constatons que la formation professionnelle continue est dispensée largement en interne. Il manque de moyens dans l’investissement pour développer des infrastructures et des équipements modernes.
Il manque cruellement de formateurs ayant les compétences exigées.
De nombreuses recommandations ont été émises par les experts des différents secteurs.

Une journée de restitution sur la formation professionnelle

Une journée de restitution des résultats le 7 mai a cloturé l’étude.
Des ateiers de reflexion animée par les différents experts ont permis de dégager quelques actions à mener sur les activités à développer autour de la formation, en particulier  dans le secteur des TIC à Madagascar.

Au-delà d’une étude diagnostique classique de secteurs, celle-ci aboutit à :

  • La conception d’une base de données et un annuaire des prestataires de FPC dans les 5 secteurs,
  • La proposition d’un dispositif de labellisation des prestataires de FPC des 5 secteurs,
  • Une feuille de route, assortie d’un plan d’actions, pour rendre effective l’amélioration de la FPC.
Le Fond Malgache de la Formation Professionnelle  (FMFP) récemment mis en place va permettre de développer la FPC selon la feuille de route d’amélioration issue de l’étude.

Quelques liens sur les TIC

 

 

Pin It on Pinterest

Share This